03/10/2005

Akhaar

AKHAAR LE LOURD



Il se hâtait, traînait son impossible carcasse à travers la plaine déserte, un reste de miellat dégoulinait de ses babines rouillées. Pourquoi a-t-il fallu que ce satané havre soit situé si loin? Sa gourmandise l'a-t-elle amené dans une impasse? Non, il faut continuer. Poussant un léger couinement à chaque fois que sa patte blessée touchait le sol dur, Akhaar vit enfin la lueur verte: Zorg lui indiquait le chemin avec son oeil atomique. "Vite vite avant qu'elles ne me rattrappent" pensa Akhaar...



13:55 Écrit par Siam | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.